25 Conseils SEO pour votre Site E-commerce

Catégorie de l'article : Études e-Commerce, Référencement   |   31 Commentaires  |  1 Vues

astuces-seo-ecommerce
Parfois, on dirait que les moteurs de recherche ont une dent contre les sites d’e-commerce.

Difficile de les en blâmer. De nombreux magasins en ligne possèdent peu de contenu utile, se servent des descriptions de produits fournis par les fabricants, ont des liens internes mal conçus et ne possèdent pas de contenu unique, généré par les utilisateurs. Ces sites vont sans aucun doute au-devant de grands problèmes dès qu’il s’agira de SEO. Voici 25 conseils que j’ai appliqué avec succès par le passé, lors d’optimisation de sites d’e-commerce.

1. Évitez les descriptions des fabricants

Il est tentant de seulement copier et coller les descriptions depuis le site du constructeur, mais il faut résister à cette tentation. Au minimum, il faudrait la réécrire de manière à la rendre unique. Découvrez comment ajouter du contenu à vos pages produit ecommerce.

2. Ajoutez un champ de mots-clés aux fiches produits

De la même façon que chaque produit de votre catalogue a un nom, un prix et diverses informations, vous devriez également inclure un champ de mots-clés pour le SEO. Il pourra être affiché dans les balises title, meta et également dans le corps de la page. En ajoutant un produit dans la base de données, associez-y des mots-clés fréquemment cherchés. Tout le monde n’utilise pas le nom de la marque ou la référence d’un produit pour le chercher sur le web, donc cela peut être d’une grande aide pour améliorer le classement de vos pages. On se répête, je sais, mais découvrez d’autres astuces sur comment ajouter du contenu à vos pages produit ecommerce.

3. Mots-clés au singulier

Un de mes principes est d’essayer d’optimiser ma page d’accueil et les autres landing pages avec des mots au pluriel. D’un autre côté, j’utilise le singulier pour les mots-clés des pages évoqués au point 2. Découvrez d’autres astuces sur les pages d’atterrissage.

4. Simplifiez les URL de produits et de catégories

Idéalement les URL devraient être constituées de mots-clés, pas d’identifiants numériques inutiles ou d’autres paramètres. Si vous n’avez pas la possibilité d’utiliser un logiciel pour réécrire les URL, essayez au moins de limiter le nombre de paramètres utilisés. Faites bien attention à ne pas polluer vos URL avec des identifiants de session ou pire… rendre une partie du contenu inaccessible.

5. Produits accessibles

Faites en sorte que vos pages de produits soient le plus proches possible de votre page avec le plus grand PageRank (2 à 3 clics au maximum). De nombreux sites noient leurs produits dans des dizaines de pages de catégories et de sous-catégories. Ceci peut être accompli au moyen de menu déroulants fait en CSS ou en augmentant le nombre de produits par page. Ce conseil manque d’une précision. Le nombre de clics entre un point A et la cible du clic doit certes être réduit, mais maintenant nous parlerons plus volontier de taux cognitif du clic. Il vaut mieux augmenter la distance entre la cible et le client par des liens aux taux cognitifs très bas, que de passer par trois clics de tout avec un taux cognitif très fort entre chaque clic. Si cette partie nécessite de plus ample explication, demandez le nous dans les commentaires.

6. Unicité de la balise title

Si le fait que le nom de la compagnie apparaisse au début de la balise de titre est sujet à débat, la plupart s’accordent à dire qu’il ne devrait pas y avoir de mots-clés supplémentaire y apparaissant. Par exemple, si votre entreprise a pour nom Voyages XYZ, incluez seulement cela dans le titre, pas « Agence de voyages, pas cher : Voyages XYZ ».
Dupliquez le contenu le moins possible, pour éviter de diluer la valeur des mots-clés du reste du titre.

7. Meta keywords unique

Le contenu des balises meta, notamment de type keywords et description, doivent être unique sur chaque page de produit. Même si ces balises n’ont pas d’influence sur le classement des pages, elles évitent au moins les pénalités dû à du contenu dupliqué. De plus, ne remplissez pas vos balises keywords avec des mots-clés qui n’ont rien à voir avec la page.

8. Meta description unique

Personnellement, j’aime mettre dans la balise meta description la même description que celle qui apparait sur la page. Ceci garanti leur unicité sur chaque page produit. Tout en respectant la limite de 140 caractères pour que cette description apparaisse proprement sous Google.

Un exemple de balise description non optimisée

Un exemple de balise description optimisée

9. Critiques des produits

Une bonne stratégie pour s’assurer d’avoir du contenu unique est d’afficher du contenu généré par les utilisateurs. Autorisez donc les clients à donner leurs avis sur leurs achats, passés et futurs. La possibilité offerte de filtrer les commentaires vous assure la maitrise de ce qui sera publier ou non au final sur votre site. Bien entendu, il ne faudrait pas tomber dans la censure pure et simple de tout commentaire n’allant pas dans le sens de l’entreprise ou du produit. En plus de couper l’envie à vos acheteurs de laisser un commentaire, reconnaitre certaines faiblesses c’est aussi un moyen de progresser.

10. Liez vos pages habillement

Bien entendu, toutes les pages de votre site ne méritent pas le même PageRank. Même si votre page « Conditions de vente » est importante, elle ne risque pas d’être source d’un grand trafic organique. Assurez-vous que vos pages les plus importantes pour le SEO (les catégories et les produits) captent le gros du flux de PageRank, en le captant des pages moins importantes. Ceci peut être accompli au moyen de liens JavaScript, de l’attribut no-follow ou du fichier robots.txt.

11. Liens internes contextuels

Les liens de navigation du site donnent beaucoup d’information aux moteurs de recherche. Au sein d’un paragraphe de texte, faites des liens vers d’autres pages pertinentes, à l’aide de mots-clés pertinents dans leurs libellés.

12. URL propres

De nombreuses plateformes logicielles d’e-commerce utilisent des identifiants de sessions sans cookies dans les URL du site. Malheureusement cela crée une quantité infinie de contenu dupliqué à parcourir. Il existe des moyens de s’en prémunir, en utilisant par exemple une technique de cloaking qui cache les ID de sessions aux robots d’indexation. Le cloaking semble cependant être le nouveau cheval de bataille de Google, souhaitant faire disparaitre son utilisation, même à des fin positives. Faites-nous partager votre expérience à ce sujet.

13. Créez un flux RSS pour vos produits

Créez un flux de syndication et soumettez-le aux agrégateurs de contenu adéquats. Google Base accepte les flux XML et inclus vos produits dans ses recherches sur son service. Les flux de produits peuvent être un bon moyen d’obtenir facilement des liens vers ses pages de produits.

14. Autorisez le tagging de vos produits

Avec l’avènement des réseaux sociaux, les clients sont familiarisés avec le concept de tag. Autorisez donc vos clients à tagguer vos produits avec leurs propres mots-clés. En faisant cela, vous commencerez à vous positionner sur des mots-clés auxquels vous n’auriez jamais pensé.

15. Nom des pages

Utilisez si possible des noms de pages riches en mots-clés. Des noms tels que www.votresite.com/mots-clés-ici.html donnent plus d’informations aux robots que des URL telles que www.votresite.com/?ID=1234.

16. Utilisez des iframes pour le contenu dupliqué

Si du contenu apparaît sur toutes les pages de votre site, ou si des descriptions de produits ne sont pas uniques, vous devriez penser à les placer dans une iframe ayant une bordure invisible. Les utilisateurs ne verront pas que les données sont techniquement présentes sur une autre page, et les moteurs ne vont pénaliserons pas pour faute de contenu dupliqué.

17. Liens inter-produits

Dans les descriptions de produits, créez des liens riches en mots-clés vers d’autres produits. J’ai découvert que c’est une technique très efficace pour se positionner sur des long tail keywords.

18. Un menu de navigation indexable

Évitez les menus de navigation écrit en JavaScript ou en CSS, car ils ne sont pas parcourable par les robots d’indexation. Si vous n’avez pas le choix, dupliquez-le au moins avec de vrais liens, dans le footer de chaque page.

Courrier Industiel nous fait part d’un test intéressant sur les menus CSS et le référencement en commentaire, laissant suggérer que cela ne serait pas aussi simple que cela.

19. Des menus fonctionnels

Ne remplissez pas vos menus avec des mots-clés : c’est moche et inutile. Les mots-clés qui apparaissent partout dans le menu de navigation ne sont plus aussi importants qu’ils l’étaient.

20. N’utilisez pas de « Voir » ou « Lire la suite »

Sur vos pages de catégories, assurez-vous que les liens vers les pages de chaque produit soient plus explicites que « Voir » ou « Lire la suite ». Ces termes vagues ne renseignent en rien les robots sur vos produits.

21. Optimisez vos images

Maintenant que les images apparaissent dans les résultats de recherche, chaque image de votre site devrait être optimisée. Assurez-vous que chaque image de vos produits possède un attribut alt, rempli de manière unique. Par le simple fait de remplir cet attribut, j’ai vu mon trafic en provenant de Google Images augmenter fortement. En plus, cela rend votre site plus accessible aux malvoyants.

22. Optimisez la recherche interne

Il s’agit plus d’un conseil d’utilisabilité, mais il s’intègre parfaitement dans le contexte du SEO pour l’e-commerce. Comme les visiteurs ont trouvés votre site via un moteur, il s’attendent à ce que la recherche sur votre site fonctionne également. J’ai découvert que de nombreux visiteurs qui arrivent sur un site depuis un moteur, vont rechercher dessus avec exactement les mêmes mots-clés que sur Google.

23. Créez des landing pages par marque

Si votre site vend des produits de différentes marques, que les clients sont susceptible de rechercher, mettez en place une landing page d’optimisée pour chacune de ces marques.

24. Utilisez l’attribut title dans les liens

Sylvain et Papy Spinning nous font remarquer en commentaire que ce point serait sujet à caution. Vous pouvez lire ce test sur les attributs title dans un lien texte et le référencement.

Pour chaque ancre sur votre site, assurez-vous d’utiliser au mieux l’attribut title, (par exemple <a href= »page.html » title= »mots-clés ici »>) de façon à bien renseigner les moteurs sur ce que la page contient. Même si ce n’est pas aussi important que le libellé du lien lui-même, les attributs title sont également utilisés d’une manière ou d’une autre par l’algorithme de classement.

25. Calculez le rendement de vos pages

Afin de déterminer l’efficacité de votre site dans son ensemble, prenez le nombre de mots clés uniques qui ont donné accès à votre site une période de temps donnée. Ensuite, divisez-le par le nombre de pages indexées par Google. Cela vous donnera votre rendement par page, qui est un bon indicateur du nombre de long tail keywords qui mènent à votre site.

Bonus l’attribut link rel=’canonical’

Si certains de vos produits sont présent dans plusieurs sections de votre site et ont une URL différente, il est important que Google n’indexe pas toutes les pages et qu’il soit capable de savoir quelle est la page source. Utilisez l’attribut link rel=’canonical’ pointant sur la page source, cela permettra à Google & Co de référencer uniquement la page que vous souhaitez.

Pour allé plus loin dans les conseils ecommerce, voici quelques articles qui devraient vous intéresser :

Cette liste de conseil SEO pour votre site de e-commerce n’est pas exhaustive. Et vous, qu’elles sont vos conseils pour optimiser le référencement d’un site de ecommerce ?

 

Agence de Référencement naturel ecommerce, Inside Da Web fait un audit référencement de votre site ecommerce, assure des prestations en référencement, de rédaction de contenu cilbé ecommerce et de suivi mensuel de votre référencement naturel. Besoin d’un devis pour le référencement naturel de votre site de ecommerce ?

Merci de nous aider à nous faire connaitre ;)

Il suffit de cliquer sur l'un de ces boutons :



          


Inscrivez-vous à notre Newsletter

 
Mots Clés Référencement : Article Astuces Référencement Balise Meta Ecommerce Comment ? Conseils Référencements Référencement Site Ecommerce URL Ecommerce

Qui à écrit l'article "25 Conseils SEO pour votre Site E-commerce" ?

Louis Lecailliez, à rejoint l'équipe de votre blog ecommerce pour vous faire partager ses traductions sur le ecommerce, le référencement, les réseaux sociaux, l'emailing.

Voir tous les billets écrits par

31 Commentaires pour "25 Conseils SEO pour votre Site E-commerce"

  1. Christophe 23 mai 2011 à 7 h 55 min · Répondre

    Très bon article qui résume bien les techniques SEO « on page ». J’ajouterais en point 26 : travailler le netlinking du site (home page et pages profondes). C’est toujours un des critères le plus important.

  2. Sylvain (agence AxeNet) 23 mai 2011 à 10 h 08 min · Répondre

    Je suis globalement d’accord avec l’ensemble des points indiqués. En revanche, pour le point 24, j’ai plus que de gros doutes. Malgré de nombreux tests, je n’ai jamais vu l’attribut TITLE d’un lien apporter la moindre pertinence ou aide au positionnement dans les moteurs.

    Auriez-vous des indicateurs qui permettraient de vérifier ce point ?

  3. Papy Spinning 23 mai 2011 à 10 h 22 min · Répondre

    Intéressant. J’ai vraiment un doute sur le 24.
    Il me semble que cela a été expérimenté et montré des résultats négatifs. De mémoire je ne sais plus si c’est Oseox ou D. Roch.

    • Sébastien 23 mai 2011 à 11 h 35 min · Répondre

      @PaySpinning, @Sylvain, ok je prend bonne note de cette remarque sur le point 24. Heureusement qu’un 26 bonus existe :D

  4. Le Courrier Industriel 23 mai 2011 à 11 h 38 min · Répondre

    Concernant le point 18 (Un menu de nav­i­ga­tion indexable), je pense que les menus en CSS sont encore acceptés par les moteurs. Et même si je pense que ces derniers peuvent techniquement détecter les liens avec {display:none}, ils sont surement capable de faire la différence entre un menu de navigation et un vrai contenu caché.

    D’autre part, les menus de ce type apporte vraiment un plus en terme d’ergonomie (à mon sens).

    Voir ce test : http://www.jambonbuzz.com/focus/test-de-lien-en-display-none-2011-05-15

    En revanche, rajouter les mêmes liens dans le footer par exemple peut avoir un effet négatif en terme de distillation du pagerank (à moins de rajouter des ancres différentes à la fin).

    Néanmoins, je ne remets pas en cause l’utilité d’un plan de site sur une page spécifique.

    • Sébastien 23 mai 2011 à 12 h 18 min · Répondre

      Ok je viens de lire ton test. Mon point 18 est donc caduc. Que me proposes-tu en point 25 maintenant ? Une idée :D

  5. Sylvain (agence AxeNet) 23 mai 2011 à 11 h 45 min · Répondre

    Plus d’infos sur le point 24 avec un test toujours actif : http://blog.axe-net.fr/attribut-title-lien-referencement/

    • Sébastien 23 mai 2011 à 12 h 19 min · Répondre

      Ok donc aucune incidence sur le référencement. Un mythe qui tombe :)

  6. Référenceur Lille 23 mai 2011 à 15 h 43 min · Répondre

    Concernant le point 12, en plus du cloaking par user agent, il est possible à l’aide d’un script php d’insérer une balise robots paramétrée en noindex et nofollow (le nofollow c’est uniquement pour ne pas que le robot suive d’autres urls qui conserveront cette variable).

    Voici le code à placer entre les balises et pour voir apparaitre la balise robots à chaque fois qu’une variable de session sera présente dans l’url :

    Il faut aussi penser à supprimer l’indexation des urls avec id de session dans Webmastertools au travers du menu Paramètres / Traitement des paramètres.

  7. Référenceur Lille 23 mai 2011 à 15 h 44 min · Répondre

    Le code php est apparemment filtré…

  8. ya-graphic 23 mai 2011 à 16 h 30 min · Répondre

    Concernant le point 14. Créer trop de tags dans une page Web disperse trop le jus de liens. Attention de bien choisir les mots clés… un travail de modération ? Vous trouverez une explication plus complète ici http://www.ya-graphic.com/2011/02/tags-utiles-ou-inutiles/

  9. Référencement Marseille 23 mai 2011 à 16 h 39 min · Répondre

    Un article bien utile. Merci d’avoir réuni les bonnes pratiques.

    Pour le point 5, j’ai une petite idée de la logique mais ma réflexion ne repose sur rien quant à la raison « d’aug­menter la dis­tance entre la cible et le client par des liens aux taux cog­ni­tifs très bas ».
    Une petit approfondissement serait grandement apprécié !

    Quant au point 9, c’est plein de bon sens ! Modérer les commentaires des clients est nécessaire, mais il faut savoir aussi accepter la critique constructive, de plus si le texte est correctement rédigé il enrichira le champs lexical (et réduira la densité de mots clés).

    Merci

  10. Recherche de backlinks 23 mai 2011 à 21 h 03 min · Répondre

    Bonne synthèse, je suis d’accord avec la majorité des astuces données ici mais j’ai néanmoins plus de réserves sur les points suivants :

    - point 6 : tu conseilles donc de ne placer aucun mot-clé dans la balise title si je t’ai bien suivi ? C’est pourtant un des pilliers du SEO ;

    - point 10 : le PR sculpting via nofollow ne sert plus à rien depuis que Google a changé les règles concernant cet attribut. Par ailleurs, il est impossible de sculpter son PR avec le fichier robots.txt ou alors je ne connais pas la technique. En théorie, ce fichier sert uniquement à guider Google vers les pages à indexer en priorité et celles à ne pas crawler, ce qu’on appelle le bot herding. Mais en aucun cas il n’empêche le flux de pagerank de passer d’une page à une autre (hors-mis sur les liens d’une page en disallow, théoriquement) ;

    - point 18 : attention avec la duplication de liens. Google ne prend en compte que la première du lien, et le PR n’est diffusé que par le premier lien. Une astuce est de jouer avec les ancres HTML sur les liens doublons ;

    - point 24 : il me semble que les derniers tests dans la sphère SEO ont prouvé son inutilité pour le référencement

    Du reste, j’ai apprécié l’astuce des iframes pour le duplicate, même s’il est préférable de trouver une solution pour produire un contenu unique. Et pour le point 17, tout à fait d’accord avec toi, le cross linking permet de donner un peu de poids à de telles pages, quin par essence, reçoivent peu de liens.

    • Louis Lecailliez 24 mai 2011 à 10 h 45 min · Répondre

      Oui le page PR sculpting n’est plus valable depuis plusieurs années, je l’ai découvert en faisant des recherches nécessaires à la compréhension de l’article source, mais je ne pouvais pas l’écarter puisqu’il s’agit d’une traduction.

  11. Visibilite 26 mai 2011 à 12 h 54 min · Répondre

    Merci pour ce post, juste une remarque sur la balise META keywords, elle n’est plus prise en compte par Google (pour ne parler que de lui) alors ne perdez pas de temps avec ça !! ce qui n’est pas le cas de la « description » en revanche qui doit bien être unique.

  12. france levage 6 juin 2011 à 9 h 47 min · Répondre

    Merci pour les différentes conseils. Sinon, la balise meta keyword n’est-elle pas « morte » ?

     

  13. Julien Guiss 5 juillet 2011 à 15 h 46 min · Répondre

    Bon article ! Well done

  14. Daniel 15 novembre 2011 à 10 h 29 min · Répondre

    J’ajouterais un 16ème point (ou un 17ème en comptant le bonus) : utiliser dans le code source des boutons plutôt que des liens pour tous les éléments d’interactions comme notamment l’ajout au panier : cela réduite le nombre de liens par page et améliore le maillage interne.

  15. woachel 15 février 2012 à 11 h 45 min · Répondre

    Bonjour,

    Je suis en train d’optimiser les meta title, meta descriptions et url rewriting des pages catégories, sous-catégories et de tous les produits d’un site Prestashop: http://www.jldj.com

    Les produits se retrouvent dans plusieurs catégories. J’ai également beaucoup de produits similaires, ce sont des pyjamas pour femmes, hommes, enfants…

    Je me pose plusieurs questions:

    - dois-je optimiser toutes les catégories et sous-catégories?
    - ou dois-je seulement optimiser les catégories par défaut de mes produits?
    - certain sites ne font pas apparaitre l’url de la catégorie, mais seulement celle du produit, est-ce pertinent?
    - est-ce uniquement l’url par défaut du produit que Google va indexer?
    - tout cela peut-il poser des problèmes de duplicate content?

    Merci.

    • Sébastien 15 février 2012 à 12 h 02 min · Répondre

      Bonjour Woachel,

      « Les produits se retrouvent dans plusieurs catégories » La première question à se poser est de savoir si l’arborescence est bien pensé, car être obligé de croiser un produit dans de multiples catégories est souvent signe d’une erreur de conception. Cela peut arriver d’être amené de croiser des catégories, mais cela ne doit pas être automatique.
      La meilleur façon de faire, si tu es contraint à l’utilisation d’une telle arborescence, c’est de coller les liens produits directement sur la racine, en faisant disparaitre les catégories dans l’URL.

      « - dois-je optimiser toutes les catégories et sous-catégories?
      - ou dois-je seulement optimiser les catégories par défaut de mes produits? »

      Si tu ne mets rien en place, optimiser toutes les sous-catégories seraient presque une perte de temps. Je m’explique, vu que ton contenu sera accessible au travers d’une multitudes de liens. Il faut donc mettre tes catégories mineures en NoIndex et intégrer une balise canonical dans toutes tes pages.
      Ce n’est pas parfait, mais tu pourras ainsi te concentrer sur tes catégories principales. Attention à la sur-optimisation.

      « est-ce uniquement l’url par défaut du produit que Google va indexer? » Ton site sera intégralement indexé si tu laisses les coudées franches à Google.

      « tout cela peut-il poser des problèmes de duplicate content? » À première vue, je dirais clairement que oui.

    • Sébastien 15 février 2012 à 12 h 03 min · Répondre

      Une autre chose, si tu souhaites te placer sur certains termes, utilises plutôt le concept de page d’atterrissage plutôt que de créer des catégories redondantes.

  16. benzaky de benzak.com 28 juillet 2012 à 7 h 36 min · Répondre

    Merci pour les conseils : )

  17. Benzaky.com 29 août 2012 à 16 h 53 min · Répondre

    merci pour ton article il est riche en information
    Benzaky.com Articles récents..comment augmenter l’audience de son site ou blog via le Marketing ViralMy Profile

  18. graines de cannabis 20 juillet 2013 à 21 h 27 min · Répondre

    Merci de cotre article tres utile :)

  19. Fefe 23 octobre 2013 à 12 h 43 min · Répondre

    Merci pour cet article! Ceci m’a permet de recueillir des idées pour mon mémoire de fin d’année.
    Fefe Articles récents..Bonjour tout le monde !My Profile

  20. Piwita 3 mars 2014 à 16 h 50 min · Répondre

    Merci encore pour les conseils que vous m’avez donnés. Cela m’a permis d’avancer sur ma web page http://www.piwita.com

Ils en parlent sur le Web

  1. 25 Conseils SEO pour votre Site E-commerce – Inside Da Web Référencement « Référencement et Marketing internet
  2. 25 Conseils SEO pour votre Site E-commerce - Blog Ecommerce / SEO | Référencement et contenu SEO | Scoop.it
  3. 25 Conseils SEO pour votre Site E-commerce - Bl...

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

comm comm comm