Page d’atterrissage, Rapport, Métrique et Analyse, 9 conseils

0

Nous avons déjà vu comment créer un emailing et comment optimiser vos pages d’atterrissage, au travers d’erreurs. Maintenant que nous sommes en mesure de faire un emailing et une page d’atterrissage  de qualité, qui devrait  vous aider à atteindre vos objectifs, voyons comment mesurer, mettre en place des rapports et outils d’analyse sur vos pages d’atterrissage pour les rendre encore plus percutantes.

Les outils d’analyses ainsi que les rapports vous permettront de comprendre ce qui fonctionne ou pas sur votre page d’atterrissage… et d’aller plus loin.

Une campagne marketing sans métrique ni rapport serai un peu comme un train sans destination. Oui, cela vous rendra plus responsable aux yeux de votre hiérarchie, mais si vous êtes bon dans ce que vous faites, ou au moins désireux d’être meilleur, cette responsabilité pourrait faire de vous une rock star ;)

Nous allons voir quelques astuces pour voir comment mettre en place ces rapports, métriques et analyses sur vos pages d’atterrissage

Mettez en place les outils d’analyse pour votre page d’atterrissage

Si vous ne possédez pas d’outils interne d’analyse (Site Catalyst…), vous pouvez mettre en place rapidement et gratuitement ce type d’outil en place de façon externe comme avec Google Analytics ou pour une somme modique avec GetClicky.com ou encore HaveAMint.com (qui fonctionne parfaitement sur iphone soit dit en passant).

En ajoutant un court morceau de code sur vos pages d’atterrissage, vous serez en mesure de suivre immédiatement les résultats et ainsi prouver ou discréditer vos théories (Désolé patron, mettre le logo de l’entreprise plus gros à fait chutter la taux de conversion) et vous permettra de commencer à mettre en place des rapports professionnels.

Les métriques de base pour une page d’atterrissage

Il faut vous assurer que vous récoltiez bien les données métriques fondamentales sur la performance de chacune de vos campagnes. Cela dépend de chaque campagne mais nous pourrions inclure :

– le taux de conversion,

– le taux de rebond et d’abandon,

– le nombre de données collectées.

En sauvegardant ces données, vous vous constituerait une base de travail qui vous servira à montrer comment le processus est mis en oeuvre et vous permettra de comparer les résultats avec une précédente campagne qui avait le même but.

Pensez aux tests A/B, simple mais efficace

Soyez fin dans l’analyse de votre page d’atterrissage

En utilisant un système d’analyse pour vos emailings tel Google Analytics ou Google AdWords, vous pourrez déterminer le créneau jour/heure le plus propise au succès de votre campagne. Si vous avez un taux de conversion très important le jeudi soir ou le week end, et un très mauvais en milieu de semaine, vous pourrez concentrer vos efforts sur ces jours et également mettre en place des tests A/B sur les mauvais jours pour voir si un changement de communication pourrait être efficace.

Soyez transparent sur vos rapports

Regroupez fréquement et régulièrement vos rapports d’emailing et rendez les accessibles à autant de personne que votre organisation interne vous permet. Un succès pourrait faire naitre des idées dans certains services voir pour toute la compagnie. Un échec quant à lui pourrait être analysé par un plus grand monde et vous pourrez bénéficier du retour d’un plus grand nombre de personne. Cela vous aidera à identifier des points problématiques qui vous aurez échappez.

Attention aux « données étalons de l’industrie »  sur les emailings et conversion des pages d’atterrissage

Les données des résultats des autres campagnes d’emailing issu du même milieu que vous, sont la plupart du temps bancales lorsqu’il s’agit d’opérer une comparaison avec votre campagne. Vous n’êtes pas en mesure de déterminer le temps/ l’objectif/ le budget que vos compétiteurs y ont passés. Cependant, ces données permettre de vous situer de façon général dans le paysage  ambiant, particulièrement si vous êtes en dessous de celles-ci.

En sommes, à utiliser avec parcimonie.

Le retour client

Si vous collectez le retour de vos clients sur votre page d’atterrissage, cela vous créera deux avantages. Le premier, cela vous permet d’avoir de la matière pour vos présentations internes. Le deuxième, vous pourrez les utiliser dans vos campagnes suivantes comme témoignage dans le but de démultiplier votre crédibilité et la confiance qu’on vous accordera. Pensez bien à demander l’accord à vos clients avant d’utiliser leurs propros publiquement.

l’Eye tracking pour votre page d’atterrissage…

Si avez un budget de disponible pour ca, un rapport d’eye tracking pourrait vous être très profitable. Vous serez en mesure de déterminer où les gens regardent le plus souvent et ainsi, y positionner vos éléments clés.

…, l’Heat maps…

Similaire à l’eye tracking, il y a des logiciels qui peuvent vous fournir des rapports « heat map » qui vous montrerons où les gens cliquent le plus. Utilisez ces informations pour mettre en place votre emailing avec les données les plus significatives dans ces zones pour voir si vos objectifs augmentes.

… et bien d’autres tests !

D’autres système peuvent aussi vous fournir des rapports heat maps en prenant en compte le contraste graphique ainsi que les motifs de votre design.

Tous ces systèmes sont bon pour vous et votre taux de conversion. N’hésitez pas à les utiliser si votre budget et vos enjeux le permettent.

Traduction de l’article de UnBounce, 101 landing page optimization tips

Partager

à propos de l'auteur

Responsable de l'agence web ecommerce éponyme, j'ai décidé de créer ce blog ecommerce pour mettre à disposition de tous des conseils et astuces sur le ecommerce, le référencement, les réseaux sociaux, l'emailing et tout ce qui touche de prés ou de loin au ecommerce.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge