Klout : un Score Vide de Sens ?

5

Notre présence sur Twitter étant de plus en plus fréquente, nous avons voulu tester un service de mesure de l’influence au doux nom de Klout.

Klout est un service vous attribuant une note allant de 0 à 100 en fonction de votre influence sur les réseaux sociaux, que ce soit Twitter, Facebook, G+… voila pour les plus connus. Le principe est simple, vous connectez vos différents comptes et Klout vous donne votre score. Ce score étant calculé à partir de trois facteurs :

  • True Reach : On pourrait traduire cela par ‘influence Réelle’ car ce score calcule le nombre de personne que vous influencez, directement ou indirectement.
  • Amplication : Indique à quel point on influence les gens.
  • NetWork : Mesure l’influence du réseau.

À titre indicatif, un score en dessous de 20 corresponds aux utilisateurs modérés, 30 pour les utilisateurs réguliers, et les célébrités tournent autours des 75.

Avec une baseline comme The Standard for Influence, il faut le dire, Klout à susciter un réel intérêt… dans les premiers temps seulement.

Premier Contact avec Klout

Munis de notre compte Twitter (@insidedaweb pour ceux qui se demanderait) nous nous connectons à Klout. Première impression: simple, conviviale et pleins de chiffres, y’a pas à dire, Klout sait présenter les choses comme il faut.

Avec un score de seulement 17 au départ, nous nous reconnectons le lendemain et là, nous sommes passé à 20, comme si la simple connexion nous rendait plus populaire. Mais le mal était fait, cela nous a appâté, alors nous avons suivit notre score de prés pendant deux semaines.

Naturellement, notre score Klout à continuer à augmenter car nous nous sommes un peu plus concentré sur Twitter à ce moment là. Cependant, nous n’avions pas encore connecté notre compte Facebook. Cela ne nous semblait pas vraiment indispensable car… Facebook n’est pas notre plateforme de prédilection. Donc peut d’échange avec les utilisateurs, nous avons simplement interconnecté twitter et Facebook afin d’assurer une présence sur ce réseau. Quelle surprise de voir notre score creuver le plafond le lendemain, passant de 27 à 37. 10 points d’influence alors que ce compte n’est pour ainsi dire pas suivi, ca fait tout de même beaucoup, même si Klout doit nous donner quelques points en plus histoire de nous remercier.

Après cette fulgurante expansion, la courbe continue à monter, mais avec une étonnante linéarité alors que certains de nos tweets étaient repris par des personnalités relativement influentes, ce qui n’était pas courant jusque là; comme si Klout sentait  que nous avions mordu à l’hameçon, revenant tous les jours.

Même si on ne peut rien retirer de factuel de cette expérience, car faite sur une période très courte de deux semaines,  il serait peu dire que ce score nous a interrogé. Nous avons commencé à rechercher comment Klout calculait son score précisement.

Klout : Analyse du Score

Après avoir passé bon nombres d’articles nous expliquant comment exploser notre score ou encore combien Klout s’est génial, nous avons découvert le blog d’Alex Brainstein, statisticien pour Chomp. Le profil semble parfait pour mener à bien une petite étude.

Alex Brainstein à mener une petite expérience que je vais vous conter.

Pour ceux qui en douterait encore, tout ce qui nous entour peut être dénombré, quantifié; certaines choses peuvent être mesurés par des échelles naturelles comme la hauteur, la largeur, la température… D’autres sont quantifiés à l’aide d’échelles dérivées comme le bonheur, la colère, le goût… L’expérience et la science nous montre que la quantification à l’aide d’une échelle dérivée est sans valeur. Prenons l’exemple de deux personnes devant noter leur bonheur sur une échelle de 0 à 10. L’un donne la note de 8, l’autre de 9. Comment peut-on vérifier :

  • que le bonheur représente la même chose pour les deux personnes.
  • que celui qui donne un 9 est vraiment plus heureux que celui mettant un 8.

Alex soutien que Klout est plus proche de l’échelle dérivée car Klout ne remplirait pas trois conditions basiques que sont :

  • Les scores que Klout donne doivent se confirmer dans la réalité : le score doit refléter l’influence que l’on a.
  • Le score ne doit pas être facilement trucable : les gens ne devraient pas pouvoir facilement truquer leurs scores par l’utilisation de robots de RT, de spamming de Hastag ou encore simplement par l’adjonction de facebook à son compte Klout.
  • Le score doit être monolithique : si une personne possède de meilleurs résultats sur TOUS les plans qu’une autre personne, alors cette personne devrait avoir un meilleur score que l’autre.

Afin de démontrer que Klout à du mal avec ces trois principes de base, Aleks a constituer quatre groupes en fonction du score Klout :

  • un groupe avec des scores Klout entre 40 et 49,
  • un groupe avec des scores Klout entre 55 et 64,
  • un groupe avec des scores Klout entre 70 et 79,
  • un groupe avec des scores Klout supérieur à 80.

Ces groupes, constitués à partir des scores Klout, contiennent des bloggers, des responsables de société, des célébrités et différentes personnes issue des  médiaux sociaux; tous américains.

1er Groupe – Score Klout 40 à 49

Voici le groupe : Alex Braunstein @alexbraunstein, Ben Keighran @benkeighran, Binh Tran @binhtran, Chomp @chomp, Vic Gundotra @vicgundotra, Carla Borsoi @u_m.

Afin de comparer les groupes, nous allons fonctionner par paire. Dans un premier temps, comparons Alex et Ben. Ben domine Aleks, mais pas au niveau du nombre de Like par billet et du nombre de commentaires par billet. Cependant, ben à 7 points Klout de moins qu’Alex. Passons maintenant à la comparaison de Binh et Alex. Là, pas l’ombre d’un doute, Binh écrase alex sur toutes les statistiques et pourtant, ils ont le même score Klout. Les stats de Carla sont également au-dessus de celles d’Alex, tout en ayant un Klout score inférieur d’un point. Enfin, comparons Chomp et Vic Gundotra. les statistiques de Vic sont bien au delà de celles de Chomp et pourtant… Chomp est celui ayant le meilleur score Klout. Dans le monde réel, Vic devrait dominer ce groupe. Cet exemple montre que Klout ne respecte pas les règles une et trois.

2ème Groupe – Score Klout 55 à 64

Paul Graham @paulg, Y Combinator @ycombinator, 500 Startups @500startups, Adria Richards @adriarichards ,Stefanie Michaels @adventuregirl.

Dans ce groupe 2, Adria a un score Klout supérieur de 5 points par rapport à celui de Paul Gaham. Vraiment, 5 points de mieux ? Paul à 6x plus de followers, 2x plus de RT, et 4x plus de RT unique mais il n’a pas connecté son compte Facebook à Klout. Adria a des stats Facebook très bases, mais apparamment cela lui a donner un coup de fouet au niveau du score. Ajouter un compte est une manière très simple d’accritre son score, laissant croire que Klout nous offre des points pour nous remercier d’avoir connecté notre compte Facebook; ce qui ne semble pas être un vrai facteur de notoriété.

Si l’on va plus loin en comparant Y Combinator et Paul, alors cela commence à devenir perturbant. Les statistiques de Paul sont supérieures à celles de Y Combinator et pourtant ils ont le même score. Enfin, il est faux que le score Klout de Stéfanie soit si bas. Elle a tout de même été nominée dans le top 100 des comptes Twitter  à suivre, elle a été en vedette du Time Magazine… mais son score Klout est seulement deux points au dessus de celui d’Adria.

3ème Groupe – Score Klout 70 à 79

Tim Ferriss @tferriss, Jack Dorsey @jack, Matt Cutts @mattcutts, MG Siegler @parislemon;, Klout @klout, David Pogue @pogue, Jeffrey Zeldman @zeldman.

Les choses commencent à devenir totalement déroutantes dans ce groupe. Les statistiques de Jack Dorsey dominent celles de David Pogue, mais son score est 4 points en dessous. Matt Cutts a 400 RT de plus que Jack Dorsey mais 1 500 000  followers de moins, lui conférant 1 point de plus par Klout. Étrange, cela voudrait dire qu’avoir 400 RT de plus soit bien plus significatif que 1 500 000 followers de plus. Klout, l’entreprise dans ce cas, à moins de followers, moins de RT et de RT unique par un facteur de 6 comparé à Jack, mais 7 000 mentions unique de plus. Le scrore de Klout est cependant 4 points au dessus de celui de Jack. Mais si les mentions unique sont tellement misent en valeur, pourquoi Jack Dorsey à un score plus bas que celui de Matt Cuts, alors que ce denier à 16 000 mentions uniques ?

Sans FB, le score de MG Sieglier serait 10 points en dessous de ce qu’il est. Jeffrey Zeldman possède un blog d’une très grande qualité, mais mérite-t-il d’avoir un score Klout au-dessus de celui de David Pogue ? Encore une fois, il semblerait que la connexion de son compte Facebook soit à l’origine de son ascension.  Concernant le score que Klout s’attribue, on serait tenté de dire que la position de juge et partie lui confère… certains pouvoir sur sa propre note. Le score de Tim Ferris a été mis dans ce tableau pour vous laisser le soin de créer d’autres paires de comparaison. Regardez de près, c’est étonnant.

4ème Groupe – Score Klout supérieur à 80

Robert Scoble @scobleizer ,Perez Hilton @perezhilton,  Charlie Sheen @charliesheen, Guy Kawasaki @guykawasaki, Justin Bieber @justinbieber.

Si l’on couple Scoble/Hilton et Sheen/Kawasaki, la démonstration se fait d’elle même, le calibrage de la pondération de Facebook ne va pas du tout au vu des résultats réels sur Facebook.

Et si preuve vous manquait, comment pouvez-vous croire un système de classification de l’influence, montrant Bieber comme personne la plus influente ? :)

Alors Klout, un Score Sans Valeur ?

On le voit, dans certaines circonstances Klout pose un vrai problème sur la perspicacité des scores qu’il attribut. Klout ne semble pas respecter l’ordre qui s’établit naturellement du point de vue de l’influence, offrant un poids considérable à Facebook et ne respectant pas certaines règles de bases d’un score monolithique. Disons le simplement, le score Klout tient plus de l’échelle dérivée que de l’échelle naturelle.

Mais – parce qu’il y a un mais – conclure de cette manière serait tout de même présomptueux. Après tout, Klout c’est un peu comme Google, il possède un algorythme qui lui est propre; comme Google, on cherche, on creuse et on fini par comprendre… avant que tout ne change à nouveau. Klout a une manière de prendre en considération certains facteurs qui nous échappe toujours, nous faisant dire que ce score n’est pas à prendre au pied de la lettre comme on pourrait le faire avec des données de Google Analytics par exemple – et même là, il serait faux de croire que vos stats sont juste à 100%.

Voici également un autre article, en anglais, traitant de Klout et de son système de scoring.

Et vous, vous êtes vous déjà connecté à Klout pour voir votre score ? Pensez-vous que celui-ci soit un parfait miroir de ce que vous pensez être votre influence comparé à celles de vos compétiteurs ? Avez-vous déjà constaté des aberrations dans les notes que Klout donne ?

Partager

à propos de l'auteur

Responsable de l'agence web ecommerce éponyme, j'ai décidé de créer ce blog ecommerce pour mettre à disposition de tous des conseils et astuces sur le ecommerce, le référencement, les réseaux sociaux, l'emailing et tout ce qui touche de prés ou de loin au ecommerce.

5 commentaires

  1. Personnellement, j’ai trouvé votre article intéressant car je m’interroge beaucoup sur Klout mais un point me gêne : l’absence de date sur votre article. Quand avez-vous écrit ce billet ?

    Merci.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge