Taïwan | Tour du Monde des Élections 2012

Catégorie de l'article : Politique   |   1 Commentaire  |  125 Vues

top-election-taiwan
Première destination de notre voyage autours du monde pour 2012, Taïwan. Pour mémoire, Taïwan est une île de 36 008 km² pour une population de plus de 23 millions d’habitants.

Bien que Taïwan soit considéré comme le 23ème état Chinois, il est dans les faits libre de ses mouvements. Ce qui explique que le 14 janviers 2012 voit l’élection du président et vice président Taïwanais. Bref, nous ne sommes pas sur Wikipédia, pour tout ceux désirant en savoir plus sur Taïwan, lisez cette page comme point de départ.

Ce tour du monde des présidentielles 2012 est né de l’idée de découvrir ce qui se fait en dehors du web Anglophone et Francophone avec pour fil rouge les élections présidentielles. N’ayant pas tous les jours ni une bonne raison ni un fil conducteur pour se connecter sur le web Taïwanais, le dépaysement est grand. D’autant plus grand que pour nous, tout ça, c’est du Chinois ; )

Quels sont les sites que nous allons découvrir à Taïwan ?

La présidentielle Taïwannaise du 14 janvier 2012 voit trois partis s’affronter :

  • Kuomintang (KMT), parti à la tête du pays.
  • Democratic Progressive Party (DDP),
  • People First Party (PFP)

Nous allons donc faire un tour sur chacun des sites de ces partis pour découvrir, ou tenter de découvrir, ce qui a été mis en place pour les présidentielles de 2012.

Kuomintang, Site Web de la Campagne 2012

Le Kuomintang, parti au pouvoir, a sorti la grosse artillerie sur le web avec  un site du parti, un site de campagne dédié à 2012, taiwanbravo.tw, un mini-site dédié d’appel à l’action, d’une page Facebook, Twitter, Google+, Youtube…

Le site du parti

Sur le site officiel du parti, rien de bien différent de ce que nous avons l’habitude de voir, si ce n’est une mise en avant de ses membres très importante. Seul le compteur attire vraiment l’attention grâce à des couleurs chatoyantes et un design très cartoon qui dénote avec le reste du site.

Histoire de pousser un peu plus loin, voici à quoi ressemble la page du candidat sur le site officiel.

Deux éléments nous sautent aux yeux :

  • Le QR Code, qui sert de lien vers la version mobile du site,
  • Les onglets renvoyant vers la page Facebook et Youtube, mais également vers le site de campagne pour 2012.

Le site de campagne pour 2012.

Autant le site officiel est austère, autant le site de campagne est… étonnant.

Je ne sais pas pour vous, mais ce qui m’a frappé dans ce site, c’est qu’a première vue, nous sommes beaucoup moins dans la politique froide qu’avant. Ici, pas de costume, des jeunes en photo, des T-Shirts à vendre et Facebook présent partout.

Lorsque l’on voit les images du slider central, on a du mal à se dire que les politiques se prennent au sérieux à Taïwan :

Profitons de cette dernière image pour parler un peu de Facebook. Facebook, ou tout du moins le pouce du j’aime, est présent à toute les sauces, dès la page d’accueil.

Ce qu’il y a de bien avec ce pouce c’est qu’il colle aussi parfaitement à la politique, ce parti semble l’avoir compris.

Mieux que simplement proposer tous les plugins Facebook possibles et imaginables, la dernière image nous renvoie vers un mini site, qui semble mettre en avant une action réalisée par le candidat. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est ce qui est proposé à l’internaute. Plutôt que de simplement faire un appel aux dons, ce mini site nous propose de construire le poster officiel Facebook du candidat avec une de nos photos.

Voici ce que cela donne :

Cerise sur le gâteau, vous pouvez même publier cette image sur votre mur Facebook. Simple et efficace.

Bien entendu, le candidat pour KMT possède aussi une page Faceboook.

Avoir plus d’un million de j’aime sur 23 millions d’habitants, c’est tout de même pas mal.

Nous le disions, une petite partie ecommerce est présente sur le mini site du KMT. Sans réelle prétention, cette partie ecommerce est sommaire mais sert son propos, vendre quelques objets à l’effigie de la campagne dans le but de collecter des dons.

Democratic Progressive Party, Site Web de la Campagne 2012

 Le DPP est un parti d’opposition, qui utilise principalement un blog bloger pour communiquer sur le web.

Ici, pas grand chose à dire car il n’y a pour ainsi dire pas de travail que ce soit graphique, de mise en scène, de contenu multimédia, de mise en avant d’autres plateformes. Bref, un blog.

Le DPP à tout de même fait l’effort d’investir dans un site consacrés à la campagne présidentielle.

Bien qu’ici aussi le contenu soit roi, nous avons enfin l’impression d’arriver sur un site digne de ce nom. Seul chose qui nous étonne, nous ne retrouvons quasiment pas de vert, alors qu’au vu du blog offciel le vert soit la couleur du DPP.

La page d’accueil est riche en informations, que ce soit au travers de texte, d’image, de vidéos, de liens et… les indispensables boutons J’aime qui trônent bien en vue.

La page de don est à l’image de tout le site, sans réelle originalité, avec beaucoup d’informations textuelle; voir à notre goût, bien trop de texte.

La où le DPP se démarque, c’est sur la partie ecommerce.

Le fait que je ne comprenne rien à ce qui est écrit sur cette page doit accroitre cet effet, mais difficile de comprendre que nous sommes sur un site ecommerce d’un parti politique. Mais où est donc l’éternel bleu ? ; )

Le fait que la candidate soit représentée avec un dessin contribue pleinement à rendre le site, et la candidate, sympathique.

Ca me rappel ce T-Shirt qui a été fait pour la campagne d’Eva Joly.

Bien entendu, le DPP possède aussi la page Facebook de son candidat.

Si les élections devaient avoir lieu sur Facebook en comptant le nombre de  j’aime, le KMT gagnerait. Merci, ce n’est pas le cas.

People First Party, Site Web de la Campagne 2012

Outsider de la présidentielle Taïwanaise, le PFP semble être un petit parti. Internet été utilisé comme bouée de secours afin de se démarquer à moindre frais ou pas ?

Aussi étonnant que cela nous semble, la première page du site n’est pas la page d’accueil, mais une sorte de landing page, qui de prime abord donne un côté plutôt jeune et dynamique au site.

Mais les choses changent radicalement quand nous entrons vraiment sur le site.

Nous passons d’une page d’accueil type atterissage très épuré, dont le blanc est la couleur dominante, au une page où il y en a littéralement partout. Il y a des images qui changent tout le temps en haut et à gauche, une vidéo se lance automatiquement; sans parler de l’intégration des couleurs du site avec les composants Facebook, qui ont une fâcheuse tendance à me piquer les yeux.

Le site n’offre à proprement parler rien à se mettre sous la dent si ce n’est du contenu. Enfin, ce n’est pas exactement vrai. Il semblerait que le PFP se soit fait faire une mascotte.

Je ne connais pas la place de cet agrume dans la culture Taïwannaise, mais de mon regard d’européen condescendant, j’aurais presque tendance à croire qu’il s’agirait d’une parodie.

Ou alors, le PFP ne se prend vraiment pas au sérieux, ce que j’aurais tendance à croire.

Même si encore aujourd’hui je n’arrive toujours pas à faire le lien, ce site aura au moins eu le mérite de me faire sourire. C’est toujours ça de pris !

Côté Facebook, le PFP est dans les limbes.

Avec une photo de profil digne du plus beau portrait de Mao, je serais prêt à parier que le PFP doit être un parti proche de la Chine.

Conclusion de ce tour à Taïwan

Lorsque l’on voit ce que les différents partis politiques mettent en œuvre sur le web, nous avons tendance à croire qu’internet joue un rôle important à Taïwan. Alors bien entendu, les résultats doivent être à la hauteur des investissements et de la convictions des candidats.

D’un point de vu externe et complétement neutre, le KMT se démarque très nettement des autres partis en proposant un site dédié à la campagne, lisible et ludique. Le KMT semble poussé le bouchon plus loin que tout les autres partis en faisant du logo de Facebook le logo de leur campagne. Alors oui, il ne s’agit pas vraiment  du logo de Facebook. Légèrement retouché, il me fait tout de même furieusement penser à celui de Facebook.

Le KMT est en outre le seul site de parti à proposer de faire quelque chose grâce à Facebook. L’idée de construire la photo avec la photo de tous les fans est bien loin d’être neuve. Mais elle a au moins le mérite d’exister.

J’espère que comme nous, vous avez pris du plaisir durant cette petite escapade à Taïwan. Le mois prochain, direction le Sénégal. Abonnez-vous à la newsletter pour resté informé.

Merci de nous aider à nous faire connaitre ;)

Il suffit de cliquer sur l'un de ces boutons :



          


Inscrivez-vous à notre Newsletter

 
Mots Clés Référencement : Présidentielles 2012 Tour du monde Présidentielle

Qui à écrit l'article "Taïwan | Tour du Monde des Élections 2012" ?

Responsable de l'agence web ecommerce éponyme, j'ai décidé de créer ce blog ecommerce pour mettre à disposition de tous des conseils et astuces sur le ecommerce, le référencement, les réseaux sociaux, l'emailing et tout ce qui touche de prés ou de loin au ecommerce.

Voir tous les billets écrits par

Un Commentaire pour "Taïwan | Tour du Monde des Élections 2012"

  1. Tropixyber 12 janvier 2012 à 22 h 33 min · Répondre

    Pas tout lu, mais vue de TW assez originale!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

comm comm comm