Landing page, 7 erreurs pour tout comprendre

11

Vous mettez sur pied une campagne marketing, investissez de l’argent, avec la certitude d’avoir pleins de nouveaux contacts qualifiés, de transformer ou encore de faire parler de vos produits ou services.  Mais voila, vous n’atteignez pas vos objectifs. Une situation que personne n’aime vivre. Afin de mettre toutes les chances de votre côté  pour que votre campagne marketing soit un réel succès, de bonnes landing pages, ou pages d’atterrissage en bon français, sont un véritable atout. Véritable tremplin dans votre tunnel d’acquisition, une bonne landing page fera que vos visiteurs iront sur le but que votre campagne marketing aura fixé.

Dans ce billet, nous allons voir comment réaliser de bonnes landing page et ainsi maximiser les chances de réussite de votre campagne marketing en étudiant… des erreurs !

 Traduction du billet de Unbounce, Marketing Fail – 7 newbie landing page mistakes


Les conseils sont une bonne chose que si ont les assimiles et parfois, une des meilleures manière est simplement de savoir ce qui ne faut pas faire. Nous allons voir 7 erreurs de font les débuts lors de la réalisation de leur landing page.

Landing page erreur #1 – Ne pas créer la continuité dans le message

Si il n’y avait qu’une seule erreur à commettre pour rater complètement une campagne marketing serait bien celle-ci. Ce point est tellement fondamental que je ne n’en reviens toujours pas de voir à quel point il est courant de croiser cette erreur. La continuité d’un message se fait lorsque l’offre ou le message est maintenu tout au long du tunnel de conversion. En d’autre mot, il faut créer de la cohérence entre les bannières publicitaires et autre Adwords jusqu’à la page d’atterrissage ainsi que la page de confirmation d’inscription.

Si vous ne respectez pas cela, vous allez casser l’élan que vous tentez de mettre en place dans votre tunnel de conversion. Ne pas être cohérent serait comme de gifler votre visiteur et de lui dire qu’il pourrait très bien aller ailleurs. S’il ne vous est pas possible de maintenir cette cohérence tout au long du tunnel de conversion alors vous risquez de vous mettre face à de grandes difficultés.

Ce type de problème se rencontre généralement lorsque différents services d’une même entreprise sont en charge des différents aspects de la campagne (la personne en charge de l’email ne communique pas avec le gestionnaire de la campagne qui ne communique pas avec l’équipe d’emarketing). Si vous rencontrez de telles difficultés, soyez l’instigateur d’une réunion entre tous les protagonistes. Profitez de cette réunion pour mettre au tableau le schéma de la campagne afin de vous assurez que le même message passe bien par tous les différents canaux sans variations.

Attention, rater cette étape compromettrait fortement votre campagne emarketing…

Landing page erreur #2 – Un formulaire de récolte de contact qui ne fonctionne pas

Vous passez trois jours à créer la page d’atterrissage parfaite, votre équipe technique insère le formulaire pour votre récolte de contact et tout vous semble bon pour lancer la campagne. Vous êtes sur un petit nuage en pensant à tous ces contacts que vous allez récolter. Pour fêter cela, vous allez boire un petit coup le vendredi soir.

Lundi vient et votre patron vous demande de faire un rapport sur la campagne. Heureux, vous allez pouvoir montrer le coût d’acquisition très bas de chaque lead, aprés avoir dépensé 2000 € la semaine passée pour votre campagne PPC.

Et là, c’est le drame! pas un seul contact, pas un seul email. Et pour cause, vous pensiez que votre formulaire marchait parfaitement… après l’avoir seulement testé sur votre ordinateur avec votre navigateur préféré.

Ce qu’il faut retenir: Toujours tester vos pages d’atterrissages afin de vous assurer que tous les éléments interagissent correctement. Testez votre formulaire avec tous les principaux navigateurs et assurez vous qu’il soit blindé avant de ne dépenser de l’argent pour y conduire du trafic.

Landing page erreur #3 – Faire de la publicité dans la publicité

Il m’est déjà arrivé de voir de super pages d’atterrissage qui n’avait qu’un seul objectif, comme vous faire profiter d’un bon de réduction ou encore de récolter des contacts. Et que voyez-vous en haut de la page ? Une publicité Google Adsense. Mais pourquoi faire sérieusement ? Pensez un peu à ca, vous dépensez 2€ pour attirer des personnes sur cette page d’atterrissage, par une campagne PPC et vous utilisez une forme de campagne CPC pour faire partir vos visiteurs de cette même page.

Ok donc là, nous venons de voir le pire des scenarios. Que ne faut-il pas non plus faire ?

Il est maintenant prouvé qu’une page d’atterrissage avec un seul but est plus efficace qu’une page d’accueil.

Il a été prouvé que les pages d’atterrissage qui ne visent qu’un seul objectif sont bien plus performantes que la page d’accueil d’un site. La raison est simple, vous fournissez un message ciblé à un public ciblé et vos visiteurs peuvent ainsi conserver leur attention sur le but que vous recherchez. Alors que sur les pages d’accueil, trop de distraction et de chemins différents que pourrait prendre votre internaute pour vous assurez que votre Call to action soit visible et atteigne pleinement son but.

Avec ces éléments en tête, tentez d’éviter les pièges suivants sur vos pages d’atterrissage:

  • Conservez la barre de navigation globale de votre site
  • Des bannières pour d’autres campagnes en cours
  • Google AdSense, qui n’a pas de sens sur une page d’atterrissage mais qui en plus la dévalorise aux yeux de vos internautes.

Landing page erreur #4 – Se servir de photos dont on n’a pas les droits

Dès le lancement de votre site, il faut que vous utilisiez des photos dont vous possédez les droits. Il y a beaucoup d’endroits où vous fournir en image comme sur creative common ou encore en allant chercher des photos à bas prix dans des stocks d’agence. Il y a également beaucoup d’icônes ou de dessins libres de droit que vous pouvez utiliser et  qui permettront de donner un petit côté professionnel.

Landing page erreur #5 – Voulez-vous vraiment quitter la page ?

Je suis sûr que vous voyez ce dont je veux parler. Vous savez, ces pages un peu agressives qui vous demandent de confirmer si oui ou non vous êtes sûrs de vouloir quitter la page en cours, qui en plus utilisent des doubles négations qui font que vous ne savez pas si en cliquant sur « Ok », vous allez bien quitter la page. Un seul conseil, ne jamais utiliser cette technique.

Landing page erreur #6 – Jouer à cache cache avec le Call to Action (CTA)

Il faut absolument éviter de provoquer chez l’internaute la question « mais qu’est ce que je dois faire maintenant ? ». En 5 secondes, l’internaute qui arrive sur votre page d’atterrissage doit être capable de comprendre ce qu’il doit faire et comment le faire. Typiquement, c’est un gros bouton bien en vu. Mettez le bien au dessus de la ligne de flottaison afin que l’internaute l’utilise dès qu’il le voit.

Une bonne analogie serait lorsque vous devez prendre un avion et que vous pensez être en retard. Pour vous rassurez, vous rechercherez trois informations cruciales:

  1. Où suis-je ?
  2. Où dois-je me rendre ?
  3. Ais-je encore le temps de prendre un café avant que le vol ne décolle ?

Pour passer outre cet instant de panique, nous nous mettons à rechercher tout autour de nous des informations comme la télé « Heure de départ » pour connaitre l’heure de départ et à quelle porte se rendre, mais aussi un plan avec le « vous êtes ici ». Une fois que l’on a déterminé si tout est bon, alors on se met dans un état d’esprit d’achat. C ‘est exactement ce que vous souhaitez que procure votre page d’atterrissage. Expliquez de manière succincte le pourquoi du comment de cette page d’atterrissage, et indiquez à vos internautes ce qu’ils doivent faire pour conclure la transaction. Ensuite, ils pourront explorer votre site sans qu’il y ait confusion ou peur de leur part.

Landing page erreur #7 – Écrire un roman

Vous n’essayez pas d’endormir les gens n’est-ce pas ? Avec trop de blabla sur la page d’atterrissage vous risqueriez de vous retrouver face à ces deux types de réactions:

  1. Vos internautes verront une tonne de texte et ne poserons pas la question de savoir ce qu’il faut faire et utiliseront la fonctionnalité de retour en arrière de leur navigateur
  2. Cela fait tomber d’ennui vos lecteurs et ils s’endorment littéralement.

Quoi qu’il en soit, vous venez de le perdre.

Partager

à propos de l'auteur

Responsable de l'agence web ecommerce éponyme, j'ai décidé de créer ce blog ecommerce pour mettre à disposition de tous des conseils et astuces sur le ecommerce, le référencement, les réseaux sociaux, l'emailing et tout ce qui touche de prés ou de loin au ecommerce.

11 commentaires

  1. Pingback: uberVU - social comments

  2. Pingback: Page d’atterrissage, Rapport, Métrique et Analyse, 9 conseils » Inside da web

  3. Pingback: Emailing, 20 astuces anti-spam » Inside da web

  4. Merci !

    J’ai une question cependant : fût une époque un peu lointaine, les landing page de 15km de long était à la mode. Le créateur racontait pendant plusieurs pages comment il avait réussi à faire telle ou telle chose grâce à sa méthode magique. (ou dans une vidéo de 20 minutes)

    Ce genre de pages a été progressivement remplacé par des landing page plus « 2.0 », plus propres, plus commerciales, plus accrocheuses. Cependant, j’ai toujours rêvé de connaitre le chiffre d’affaire que l’on pouvait dégager de feu les landing page à rallonge des années 2000. Avez-vous de l’expérience dans ce domaine ? êtes vous persuadé que les landing page à rallonge, avec un texte aussi accrocheur soit-il, ne fonctionnent plus (ou pas) ?

    • De toutes époques, il y a toujours eu des charlatans, le web n’échappe pas à la règle.
      Qui n’est jamais tombé sur la page d’une personne disant qu’elle est devenu millionnaire grâce au net, sans bougée de chez elle et que si on veut faire comme elle, il suffit d’acheter son livre… pour la modique somme de $39.99.

      Une page d’atterrissage est par définition courte, orienté vers son but; elle n’a pas pour vocation de faire passer un roman, mais une idée, un but. Je ne suis pas certain que ceux types de pages n’est vraiment rapportée ;)

  5. Pingback: Landing page, 7 erreurs pour tout comprendre - Blog WordPress, Blog eCommerce, Blog Référencement, Emailing & FOSS. Le site 5 en 1 | Quand la communication passe au web | Scoop.it

  6. Bonjour, j’ai créé une sequence avec une page de capture, et je gère ma liste sur SG autorépondeur.
    Je suis confronté au problème suivant : lorsqu’on clique sur le message apparaissant sur ma vidéo, la page de capture devrait s’afficher et en fait une erreur 404 arrive. Pour que ma page de capture puisse s’afficher, je dois la mettre en « public » sur mon blog. Le problème est que je ne veux pas qu’elle apparaisse sur le menu de mon blog.
    Si vous avez une idée, je vous en remercie par avance.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge