Repensons le Rôle de Facebook dans le F-Commerce

0

8thBridge est une entreprise emblématique pour le F-Commerce en étant la première entreprise à développer une boutique en ligne sur le réseau social Facebook. En 2009, 1-800-flowers fut le première boutique à se lancer, et 8thBridge était de la partie. Depuis, 8thBridge a développé un grand nombre de plateformes F-commerce mais… les ventes n’ont jamais été au rendez-vous. Wade Gerten, PDG de 8thBrigde, le reconnaissait cette année.

Bien que cela soit presque un échec, Wade Gerten croit dur comme fer que le F-Commerce à un avenir, mais peut-être pas de la manière dont il a été abordé au départ, il faudrait repenser la place de Facebook dans le cycle d’achat. C’est en partant de ce constat que l’entreprise à révélée dernièrement la création d’une nouvelle plateforme F-Commerce nommée 8thBridge Graphite. Avec cette plateforme, on oublie l’achat en direct sur Facebook et on se concentre sur renvoyer le client faire son achat sur un vrai site de e-commerce. Facebook servira alors de plateforme pour concentrer les avis clients, les informations sur les produits…

On ne mélange plus les torchons et les serviettes, enfin.

L’idée derrière Graphite est d’utilisé les Custome Open Graph de Facebook pour placer un bouton unique sur votre site qui donnera envie aux clients de cliqué dessus pour exprimer leur intérêt. Ces boutons uniques sont, au contraire du bouton like, des boutons où vous pouvez indiquer ce que vous souhaitez comme :

  • Je le veux,
  • J’aime,
  • J’en suis fou,
  • Besoin urgent,
  • LOL
  • Le dire à tout le monde
  • C’est moche !

Bref, ce que vous souhaitez. Une fois que votre internaute cliquera sur ce bouton, le nom de l’action apparaitra dans sa timeline. Mais on s’arrête pas là. En plus du nom de l’action, apparaitra en dessous un widget qui viendra donner toutes les caractéristiques du produit. Ce qui permettra à ces amis de découvrir ce produit. Si quelqu’un souhaite faire un achat, alors il sera redirigé vers le site de e-commerce où la transaction aura lieu.

Gerten pense que le manque de succès que connait les boutiques F-Commerce vient principalement d’un manque de connaissance de la part du grand public de l’existence de ces boutiques. Il ajoute que cela demande également un temps conséquent de maintenance pour un résultat des plus mitigé.

Je me permettrais de croire que si les boutiques Facebook sont un bides, c’est avant tout parce qu’on achète pas la table et les couverts quand on se rend à un repas entre amis. C’est purement et simplement une erreur de croire que cela fonctionnerait. Le temps de maintenance est un problème secondaire quand on sait comme il est simple de faire du F-Commerce avec WordPress. Une étude, certes réduite sur 2 500 utilisateurs tous issue de Minneapolis, de 8thBridge vient enfoncé le clou. 82% des utilisateurs ne serait pas prêt à donner leur information bancaire à Facebook. Comme quoi, une certaine méfiance existe du grand public envers le géant bleu.

Gerten dit aussi, et je le rejoins pleinement, que Facebook reste un endroit rêvé pour faire du e-commerce. Après tout, des marques comme Tupperware ou Avon nous on bien démontré que c’était possible de vendre entre amis. Le succès de la vente de sex toys entre copines ne viendra pas démentir cet état de fait.

Facebook est un endroit parfait car c’est le site par excellence où les gens vont partager leurs intérêts avec les autres, que cela soit autours d’un événements ou d’un produit, si l’envie est là. Seulement Facebook ne semble pas être promis à un avenir à la Amazon. L’utilisation de Facebook doit être repensée.

Utiliser Facebook pour faire du lèche vitrine

Gerten dit aussi qu’il pense que la plus-value des médias sociaux est le bouche à oreille. Il est plus facile que jamais de parler d’une marque; il faut maintenant que les marques repensent Facebook comme une partie de l’ominicanal. Avec le lancement de son nom produit, on en attendais pas moins. Cela ne rend pourtant pas ses propos pour le moins juste.

Avec l’utilisation des Customs Open Graph, on est en droit de croire que le F-Commerce détient enfin une piste intéressante. Ces boutons personnalisés sont ce qu’il fallait depuis le départ. Franchement, dire J’aime sur un produit c’est moyen.

Maintenant, il est possible de faire des messages personnalisés qui vont être une grande source d’inspiration pour un grand nombre de site, parions la dessus. En plus de véhiculer un message sympa l’internaute affichera un petit widget qui résumera la produit. De quoi gagner en visibilité.

Il semblerait que l’on comprenne enfin que Facebook est plus puissant pour faire du lèche vitrine que pour faire entrer des ventes. Il n’empêche que le succès d’une boutique sur Facebook passe avant tout par la création d’un lien étroit entre ses Fans et la marque et ça, c’est un investissement en temps.

Source : GigaOM

Partager

à propos de l'auteur

Responsable de l'agence web ecommerce éponyme, j'ai décidé de créer ce blog ecommerce pour mettre à disposition de tous des conseils et astuces sur le ecommerce, le référencement, les réseaux sociaux, l'emailing et tout ce qui touche de prés ou de loin au ecommerce.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge